Hydrogéologie et Protohistoire au Tafilalet:Quelques aspects de la recherche archéologique en milieu présaharien

In,  L'eau : source de vie  à travers les  âges .Jardin des Hespérides,   Bulletin de la Société Marocaine   d'Archéologie et de Patrimoine .N° 1, Novembre 2004 – Avril 2005. Rabat.

 

 

 

 

 

 

 

Youssef Bokbot

 

Hydrogéologie et  Protohistoire au Tafilalet: Quelques aspects de la recherche archéologique en milieu présaharien

 

 Le Tafilalet désigne, stricto sensu, l’oasis qui, sur l’oued Ziz et l’oued Rhéris, a Rissani pour centre ; Cependant on peut par commodité étendre cette appellation à toute la région basse qui s’étend entre le bord des Hamadas et du Sillon sud atlasique et les massifs anciens de l’Ougnat et de l’Adrar.(fig.1)

1-    L’hydrogéologie : critère déterminant:

 

Le Tafilalet est une entité géographique ayant à tous les points de vue et notamment dans le domaine de la géologie et de l’hydrologie une personnalité nettement définie. Les plaines du Tafilalet se sont installées dans la partie occidentale d’une dépression du socle primaire situé entre la Hamada crétacée au Nord, la Hamada pontienne à l’Est, le massif primaire de l’Adrar au Sud et le massif cristalin et primaire de l’Ougnat à l’Ouest ; les oueds Ziz et Rhéris l’ont recouverte d’un placage d’alluvions quaternaires1. La plaine, elle-même est composée d’une couverture puissante de sédiments qui recouvre à peu près partout des dépôts plus anciens. L’ensemble masque un substratum primaire qui affleure ça et là, sous forme de crêtes appalachiennes, ces affleurements rocheux sont de nature calcaire dévonien. Le contact de cette roche avec tout autre affleurement sous-jacent imperméable, est  souvent acquifère.

 

Nous avons là un paysage très propice à l’établissement humain, que les hommes protohistoriques ont su exploiter2. Il s’agit d’emplacements commodes accessibles ; mais aussi remarquables par leur position stratégique et éventuellement défensive.

 

Il en ressort que les critères hydrogéologiques sont apparus comme particulièrement adaptés à la définition d’une région telle que celle du Tafilalet.

     Plus qu’une simple introduction géographique, la connaissance de la topographie et la géologie de cette région est essentielle pour comprendre les genres de vie de ses populations, et l’histoire de leur occupation du sol. A partir de l’observation et l’analyse du milieu et de l’environnement actuel, on peut formuler des hypothèses sur les modes d’occupation et d’exploitation de l’espace dans le passé.

         Il est incontestable que le Tafilalet a joué un rôle important dans l’histoire du Maroc, et ce depuis la très haute antiquité. Ce rôle, elle le doit à sa position stratégique entre le Sahara et l’Afrique subsaharienne d’un côté, et les massifs de l’Atlas, les plaines atlantiques et la Méditerranée de l’autre côté. 

 

        La répartition des établissements humains sur ce territoire du  Maroc pré-saharien ne fût pas uniforme dans l’espace et dans le temps.

 

2-    Méthodes de prospections en protohistoire présaharienne:

 

La prospection archéologique d’une région aussi vaste que le Tafilalet, non exploitée de façon systématique pose la question de la manière dont on doit procéder. Quels sont les critères privilégiés pour concentrer les recherches sur un endroit déterminé ?

 

Aura -t- on recourt à des critères morphologiques, topographiques, hydrologiques, géologiques ou cartographiques et toponymiques ?

       Il n’est pas sans utilité de signaler que la méthode du quadrillage est inapplicable en raison de la dispersion des sites archéologiques et la nature désertique  du milieu. En plus, qu’elle serait l’échelle du quadrillage ? l’échelle de la prospection est déterminée par la nature des documents en notre possession : cartes topographiques et géologiques et photographies aériennes ; et par les dimensions des documents recherchés.

L’analyse stéréoscopique des photographies aériennes est l’une des méthodes utilisées en prospection archéologique en région désertique. Cette technique avait déjà été utilisée  par le colonel Baradez à la fin de la 2ème guerre mondiale pour la localisation et l’étude d’établissements romains d’Afrique du Nord1. Ce fut encore la méthode employée pour la localisation et le sauvetage des sites de la Nubie soudanaise, menacés par la montée des eaux du barrage d’Assouan en Egypte2.

 

Pas loin du Tafilalet, au Touat-Gouara, cette technique a permis à J-C- Echallier la découverte et l’étude de 333 sites ruinés3. En effet, les recherches sur photographies aériennes verticales peuvent aider à localiser les alignements de murs de villages ruinés, forts, et enceintes si les clichés sont au 1/20 000. Par contre si l’échelle est petite, ce qui est le cas de la couverture du Tafilalet, il y a fort peu de chance de relever le plan des structures.

 

La diversité des vestiges rencontrés lors des premières campagnes de prospections, leur localisation dans certaines zones préférentielles, leur absence quasi totale dans d’autres secteurs nous ont incité à orienter nos recherches ultérieures sur des zones choisies d’avance d’après la forme topographique, la nature géologique et les ressources hydrologiques. Ces critères nous ont amené à constater que la plupart des collines et arêtes primaires de la périphérie nord de la plaine du Tafilalet sont autant de nécropoles groupant des dizaines, et parfois des centaines de tumulus. La majeure partie des tumulus du Tafilalet se situe à proximité des plaines cultivables et irrigables. Les tumulus sont très rares ou complètement  absents dans les montagnes éloignées des zones des cultures.

 

3-    Les oueds du Tafilalet : voies de passage et de contact :

 

La continuité massive des chaînes montagneuses, depuis l’Atlantique à l’Ouest, jusqu’à l’oued Ziz et la Hamada du Guir à l’Est, a fort vraisemblablement rendu les communications très ardues. Les chaînes de l’Atlas forment un rempart, si non impénétrable, du moins difficile à franchir sauf en le contournant par ses extrémités. C’est là seulement que se trouvent des voies de passages facilement praticables[1]. l’extrémité orientale du Haut Atlas offre certaines possibilités aux déplacement et aux échanges, à travers l’oued Ziz et son prolongement saharien l’oued Daoura, et la vallée de l’oued Moulouya, on peut atteindre la Méditerranée au Nord et le Sahara au Sud.

 

Durant les temps protohistoriques, les vallées semblaient avoir pu être de grands axes de circulation². c’est à travers ces voies de passages géologiques naturelles, que le Tafilalet a été en contact à la fois avec les civilisations du monde méditerranéen et le monde saharien. La découverte d’éléments de parures à caractères puniques dans des sépultures protohistoriques du Tafilalet (fig.2), à Erfoud3, Bouïa4 et Taouz5, sont autant de témoins de cette ouverture au commerce méditerranéen. Parmi les rites funéraires caractéristiques du Tafilalet (, la pratique qui consiste à placer des armes dans la sépulture. Ce rite se retrouve dans tout le Maroc oriental et l’Oranie6. Cette pratique qui atteint des extensions aussi septentrionales que Oujda et Télagh, est  vraisemblablement une coutume originaire du Sud. Ainsi , au Tafilalet comme dans les steppes du Maroc oriental, les influences se croisent avec celles des pays méditerranéens voisins, amenant parfois à une certaine fusion.

        D. Jacques-Meunié a eu raison de souligner que, géographiquement parlant, tout le pays du Tafilalet était axé  vers la haute Moulouya et la Méditerranée1.

        Le groupe des Tumulus à chapelle du Tafilalet semble constituer la limite occidentale d’extension de ce type de monuments en Afrique du Nord (fig.3). Cette localisation dans le Tafilalet et le Hamada du Guir devrait être mise en rapport avec les grands axes de circulation nord- sud, que constituent l’oued Saoura et l’oued Daoura. C’est en suivant ces voies de passage obligés que ces monuments ont pu être diffusés dans une région très éloignée de leur centre d’origine. Selon Gabriel Camps, l’origine saharienne de ces monuments et des croyances qu’ils sous-entendent ne fait aucun doute2.    Les monuments à chapelles en forme de croix du Tafilalet représentent la symbiose  de deux cultures différentes, l’une originaire du Sud : l’incubation, et l’autre originaire du Nord : le Christianisme. Ces monuments seraient donc l’ouvre de populations Amazighs fraîchement christianisés, qui tout en adoptant l’emblème de leur nouvelle religion, ont continué à inhumer leurs morts selon leurs traditions ancestrales et ont pratiqué des cultes animistes tel que l’incubation .

 

   Durant les temps protohistoriques, les grandes vallées sembleraient avoir joué le role de grands axes de circulation4. Les facilités topographiques dont elles disposent ont conditionné les déplacements des populations.

       Au cours du passé et plus encore de nos jours, les ressources en eau conditionnent le choix des sites d’habitat, les ressources alimentaires et les voies de passage.

  Le Tafilalet semble avoir joué, durant la protohistoire, le rôle d’intermédiaire entre le Maroc septentrional et le Sahara. La ville de Sijilmassa va hériter de ce rôle stratégique, puisqu’elle va se trouver à un nœud très important de communication du Maghreb, servant de point de passage et de relais aux caravanes de l’Egypte au Soudan, et d’entrepôt considérable où passaient toutes les marchandises acheminées vers la Méditerranée et l’Europe.

 

Bibliographie :

-              Baradez J. : 1949. Fossatum Africae. Recherches aériennes sur l’organisation des confins sahariens à l’époque romaine. Paris. AMG.

-              Bokbot Y. : 1991.Habitats et monuments funéraires du Maroc protohistorique .Thèse de Doctorat. Aix-en-Provence.549p .  

-              Bokbot Y. : 2000. Tumlus protohistoriques du présahara marocain,Indices de minorités religieuses .Actes du 125ème Congrès National des Sociétés Historiques et Scientifiques .Tabarka Tunisie 8-13 Mai

-              Camps G. : 1959 : Les monuments funéraires à niche et à chapelle dans la Protohistoire nord- africaine. Congrès préhistorique de France. Monaco.

-              Camps G. :1961 : Aux origines de la Berbérie. Massinissa ou les débuts de l’histoire. Lybica. T.VIII. 1er sem. 1960. 

-              Echallier J-C.: 1972. Villages désertés et structures agraires anciennes du Touat- Gourara (Sahara algérien). Paris.A.M.G.

-              Jacques- Meunié D. : Le Maroc saharien des origines à 1670. Librairie Klinksieck. 

-              Gauchert G. : 1951. Irrigation et mise en valeur du Tafilalet. Travaux de l’Institut de Recherches Sahariennes. T. VIII.

-              Margat J et Camus A. : 1958-59. La nécropole de Bouïa auTafilalet.B.A.M.III .pp.345-370 .

-              Meunié J et Allain C : 1956. Quelques gravures et monuments funéraires de l'extreme sud-est marocain .Hespéris.XLIII.pp.51-86.

-              Millote J.P.: Une antique voie de passage: la Saôme. Archéologia. 3. 1965.      p.p 38-41.

-              Vercoutter J. : 1963. La Nubie soudanaise et le nouveau barrage d’Assouan. Etudes archéologiques. SEVPEN. Paris. 

 


1   G. Gauchert : Irrigation et mise en valeur du Tafilalet. p.95

2    Y. Bokbot : Thèse de Doctorat. 1991

2- J. Vercouter . La Nubie soudanaise…1963

[1] D. Jacques- Meunié, Le Maroc saharien. P.127.

1  D.Jacques-Meunié .Le Maroc saharien …p.137

2  G. Camps. Les monuments à niche et à chapelle…p.325

3 Y. Bokbot .Tabarka 2000 .

Commentaires (2)

1. Bras.html (site web) 03/07/2012

tion containers and folding tissues for the wedding dress differs from regular storage boxes, which are made from paper. military ball gowns Ordinary paper boxes and folding tissues may contain acid from tree charm bracelets pump that remains [url=http://www.corndress.com%2

2. Coach Outlet (site web) 03/08/2012

Yu Yang, one of the two Chinese athletes penalized, said on Coach Factory Outlet her blog that she was done competing in a sport she dominated for several years. A two-time Olympic medalist and Coach Outlet a world champion in women’s doubles,

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×