Une éramique à graffito à Lixus

Bulletin d’Archéologie Marocaine, Rabat, Maroc, Tome XVIII, 1998, pp.321-323

Youssef BOKBOT

Une Céramique à graffito à Lixus

 Les fouilles effectuées par Miguel Tarradell et Michel Ponsich dans les ruines de la ville antique de Lixus ont donné une séquence stratigraphique d'une grande importance. Les sondages pratiqués par M.Tarradell, et qui ont couvert la quasi totalité du site, ont donné, à la base de la stratigraphie, un niveau d'occupation caractérisé par une grande abondance de céramique modelée que Miguel Tarradell qualifie de "tradition néolithique". Les fouilles entreprises ultérieurement par Michel Ponsich ont confirmé l'existence de ce niveau archéologique distinct.

 Nous avons eu l'occasion d'étudier la céramique modelée provenant des couches profondes de Lixus. Ainsi, nous avons remarqué que ce matériel céramique qualifié souvent de tradition néolithique ressemble à celui des niveaux de l'Age du Bronze de certaines grottes de l'extrême nord-ouest du Maroc.

 Cette céramique est modelée, lisse en général et certains tessons sont polis. Elle est de couleur noire. La surface des vases est rarement décorée. Cependant, il existe parfois un décor matérialisé par une bande horizontale qui entoure le haut du vase. Cette bande est soit en relief à impressions digitales, soit constituée d'un alignement de motifs impressionnés.

 Parmi les tessons des couches profondes de Lixus, deux ont particulièrement retenu notre attention. Ils portent des décors incisés sur pâte cuite. Il s'agit d'un type de céramique dit « à graffito »,  jusqu'alors inconnu en Afrique du Nord. (1)

 L'un des deux tessons (fig.n°1) a été trouvé dans la couche la plus profonde du temple H, sondage intérieur. Il est modelé, poli et de couleur noire. Il est orné de motifs incisés postérieurement à la cuisson. Les décors représentent des triangles quadrillés obliquement, autour du bord.

 Le deuxième tesson est du même type que le précédent: modelé, poli, de couleur noire et décoré également d'incisions appliquées après la cuisson. Seul le motif décoratif diffère légèrement. Il s'agit toujours de triangles autour du bord, qui ne sont pas quadrillés mais divisés en bande parallèles hachurées alternativement. (fig.n.2)

 Ce type d'incision se rapproche de la gravure sur coquille d'œuf d'autruche. Bien que l'on ne puisse faire aucun rapprochement, il y a une ressemblance frappante entre ces deux tessons provenant de Lixus et la céramique chasséenne, caractéristique du Néolithique moyen du Sud de la France, et de la poterie plus ancienne encore de style de Matera du Sud de l'Italie. La céramique à graffito de Lixus est très semblable à un type de poterie qu'on commence à connaître le long du littoral atlantique d’Espagne et qui est daté du Bronze moyen et final. (2)

 Elle devrait être mise en rapport avec un courant culturel d'origine ibérique représentant surtout un facies du Bronze atlantique européen. Ce fait n'est pas isolé. Cette influence atlantique est également sensible dans l' "allée couverte" d'A1.Kantra (3), sur le site même de Lixus, et dans l'épée de Bronze de l'embouchure du Loukkos(4) et dans le fameux tumulus de Mzora. Toutes ces données plaident en faveur d'une occupation préphénicienne à Lixus(5). Les rares indices chronologiques dont on dispose actuellement permettent de dater cette occupation protohistorique du Bronze moyen ou final.

 lI est donc indispensable de fouiller les couches protohistoriques du site antique de Lixus afin de compléter nos connaissances sur les populations Libyques du Maroc. Il s'agit pour l'histoire du Maroc, d'une période capitale car elle précède l'établissement d'occupants étrangers. On conçoit l'intérêt que présenterait, dès lors, l'étude approfondie de ces occupations protohistoriques puisqu'ensuite ce sont les influences étrangères qui intervient avec force.

 Notes:

1. H. Camps-fabrer: Matière et art mobilier dans la préhistoire nord africaine et saharienne.

Mémoires du C.R.A.P.E, N°V, A.M.G, Paris, 1966, p.396

G.Camps:Aux origines de la berbérie, Monuments et  rites funéraires protohistoriques.

A.M.G, Paris 1961, p.393

(2)Communication à orale de J-L.Escacena Canseo l'Université de Séville. Archéologue et

Enseignant de préhistoire.

(3)Y. Bokbot et J. Onrubia-Pintado:"La basse vallée de l'oued Loukkos à la fin des temps préhistoriques, état de la question" Actes du 1er symposium international sur la ville de Lixus, M.E.F.R.Rome 1992.

(4)C.f, M.Ruiz-Galvez Priego:"Espada procedente de la ria de Larache en el museo de Berlin oeste", Homenage al prof Martin Almagro-Basch. Madrid 1983, t.II,p63-68

(5)Pour plus de détails cf., Y. Bokbot: Habitats et Monuments funéraires du Maroc protohistorique. Thèse de Doctorat. Université de Provence. Janvier 1991 p.159-182

BIBLIOGRAPHIE

BOKBOT, Y. Habitats et monuments funéraires du Maroc protohistorique. Thèse de Doctorat. Université de Provence, janvier 1991, 549 p.

BOKBOT, Y. & ONRUBIA PINTADO, J. La Basse vallée de l'Oued Loukkos à la fin des temps préhistoriques, état de la question in : Actes du 1er symposium international sur la ville antique de Lixus., Larache, 8-11 novembre

1989, Collection de l’Ecole   Française de Rome. T. 166. Rome 1992. pp. 17-26.

 

 CAMPS, G.Aux origines de la berbérie, monuments et rites funéraires protohistoriques. Paris, 1961

 CAMPS-FABRER, H. Matière et art mobilier dans la préhistoire Nord -Africaine et Saharienne in : Mémoires du C. R. A.P. E, N°V, Paris, 1966.

PONSICH, M. Lixus, le quartier des temples.  E. T. A. M., IX, Rabat, 1981.

RUIZ-GALVEZ PRIEGO, M.Espada procedente de la ria de Larache en el muséo de Berlin oeste in : Homenage al prof. Martin Almagro -Basch., Madrid, 1. n, 1983, p. 63 -68.

 TARRADELL, M.Marruecos punico. Tétouan, 1960.

Commentaires (3)

1. mohamam 16/06/2010

salam

2. LAMIRI Mustapha 05/11/2010

Je sollicite votre opinion sur les constructions qui se font actuellement à l'intérieur du site archéologique de Lixus et merci d'avance.

3. Coach Outlet (site web) 03/08/2012

Yu Yang, one of the two Chinese athletes penalized, said on Coach Factory Outlet her blog that she was done competing in a sport she dominated for several years. A two-time Olympic medalist and Coach Outlet a world champion in women’s doubles,

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site